Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
eds70.over-blog.com Ecole Départementale de Spéléologie (70)

18.12.16 gouffre de la Belle Louise

DG

Date : 16 décembre

Lieu :

Commune : Montrond le Château

Cavité : gouffre de la Belle Louise

Thème de la sortie : Equipement, descente et remontée de verticales techniques avec beaucoup de fractionnements plein "pot".

Cadres initiateurs : (2) Véronique Olivier (SCV), Damien Grandcolas (ASHVS)

Autres cadres : (2) Arnaud Mutuel (GSML), Philippe Auriol (SCV)

Adolescents participants : (8) Clara Jeannin, Valbert Lamboley, Antoine Belin, Hugo Fourtier, Cassandre Chevalier, Nils Rivière, Loukian Simon et Mélody Convers (une amie de Véronique).

TPST : de 5h30 à 7h30

Matériel individuel utilisé : Casques et combinaisons (CDS et ASHVS) - matériel de progression verticale (EDS)

Matériel collectif utilisé : Cordes, mousquetons, plaquettes (CDS et matos perso Véronique)

Remarques : 

Obstacles : P 48 - R 8 - R 4 (équipés en double, avec beaucoup de fractionnements) - P 20 - MC 10 m - R 6 (équipés en simple) - MC 10 m.

Techniques utilisées : descendeur et bloqueurs

Autres remarques :

Au départ, nous devions être 2 groupes:

1 groupe de débutants (Clara, Cassandre, Solène, Sloane et Mélody) avec Philippe et Damien à la grotte des Cavottes

1 groupe d'experts (Nils, Loukian, Hugo , Antoine et Valbert) avec Véronique et Arnaud au gouffre de la Belle Louise.

A 9h30, Sloane et Solène ne sont pas au RV à Vesoul et après 15 mn d'attente et de tentatives d'appel et sms sans réponse, nous partons pour rejoindre les autres place de l'église à Montrond le Chateau (Solène s'excusera le lendemain en m'informant que Sloane était malade).

Ayant assez de cadres pour assister les débutants, sur proposition de Véronique, nous décidons d'aller tous à la Belle Louise.

Equipement et déséquipement en double des puits par Antoine et Damien.

Nils, Loukian, Hugo et Valbert en progression autonome (Hugo et Valbert avec chacun un kit ; légers à la descente, lourds à la remontée)

Descente et remontée avec assistance : Clara avec Arnaud, Cassandre avec Philippe, Mélody avec Véronique

Tous ont super bien progressé autant à la descente qu'à la remontée.

Antoine devient un pros en équipement.

Certains ont trimbalé mon gros sherpa avec mon matos photo.

Nous sommes tous allés jusqu'à la galerie des sculptures.

 

Compte-rendu de Hugo : 

Ce dimanche 16 décembre, Cassandre, Antoine, Clara, Valbert, Nils, Loukian et Hugo avons fait une sortie au gouffre de la Belle Louise de Montrond le Château, accompagnés de Damien, Véronique, Philippe et Arnaud. Damien et Antoine ont équipé le gouffre. 
Après avoir descendus à l'aide d'un descendeur ce gouffre d'environ 60 à 70 mètres dont l'entrée était très étroite, nous avons mangé, puis nous avons continué jusqu'à la salle des sculptures où de magnifiques sculptures en argile faites par les spéléologues précédents étaient logées. Nous sommes ensuite remontés à l'aide du matériel de remontée. Antoine a alors deséquipé le gouffre avec Damien et après une dure journée éreintante mais gratifiante, nous avons tous bien dormi dans la voiture !

Ajout de Véronique : 

J’emmène Mélody qui n’a pas fait de spéléo depuis le trou Pinard l’an passé. Tout va bien se passer ! Melo a la technique dans la peau, il n’est pas nécessaire de répéter deux fois le maniement des différents bloqueurs, leur nom, c’est royal. Valbert a oublié ses bottillons de spéléo, il fera la sortie en baskets…

La descente se passe très bien, la remontée est plus rock n’ roll avec des têtes de puits loin de la margelle de sortie. Même pas peur. Il y avait des sangsues rampantes tout le long des parois du puits qui tombe dans la rivière, c’était bien dégueu. On voulait les jeter sur ceux d’en dessous, mais c’était Loukian et Nils, j’ai pas eu le cœur :-)). Sur le dernier grand puits, Mélo coince sa poignée dans une tête de nœud. Après bataille perdue d’avance, je lui donne mon bloqueur et utilise mon microTrac pour remonter. Nils juste derrière, récupère la poignée de Mélo en deux coups de cuillère à pot. Bon, on a fait face à toutes les difficultés en riant beaucoup des différentes déconvenues.

18.12.16 gouffre de la Belle Louise
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires