Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
eds70.over-blog.com Ecole Départementale de Spéléologie (70)

25 février 2018, Gouffre de Combe Ainée à Accolans (25)

DG

Date : 25 février 2018

 

Lieu :

Commune : Accolans (25)

Cavité : Gouffre de Combe Ainée

 

Thème de la sortie : descente d'une grande verticale

 

Cadres initiateurs : (2) Kammerer Jean-Luc (GSML) - Grandcolas Damien (ASHVS)

 

Autres cadres : (1) Olivier Véronique (SCV)

 

Adolescents participants : (6) Leroux Emilio - Lamboley Valbert - Simon Loukian - Marcot Leny et Théo - Belin Antoine

 

TPST : env. 4h

 

Matériel individuel utilisé (dénomination - appartenance...) : baudriers (CDS 70) - matériel progression verticale (CDS 70 - ASHVS) - casques (CDS 70 - ASHVS) - combinaisons spéléo (CDS 70 - ASHVS).

 

Matériel collectif utilisé (dénomination - appartenance...) : cordes (ASHVS) - mousquetons (SSF 70) - sangles (ASHVS) - kits et bidons (ASHVS).

 

Remarque

 

Obstacles (puits - vires - etc...) : P 37 - P 13

 

Techniques utilisées (échelle en auto-assurance - descente au descendeur - montée aux bloqueurs - moufflage - etc...) : progression descendeur bloqueurs sur cordes.

 

Autres remarques :

Milovan Simon inscrit à la sortie n'a pas pu participer car malade.

Jean-Luc Kammerer ayant un genou en vrac restera en surface : aide à l'équipement du puits d'entrée et allumera un feu pour réchauffer à la sortie.

Puits de 37 m équipé en double.

L'ensemble des apprentis spéléos s'en sont très bien sortie à la sortie des puits : particulièrement le décrochement du croll.

Première grande longueur en puits (37 m) pour une partie des ados.

Petit balade dans l'étroite galerie de la rivière jusqu'à l'affluent GSC.

Casse-croute pris à la base du P 13 avant la remontée.

 

Les photos de la sortie sont ici.

25 février 2018, Gouffre de Combe Ainée à Accolans (25)

Gouffre de la Combe Ainée
ou Trou du Diable ou Trou du Bas de Geney:
917,510 x 285,460 x 385
Dév.: 925 m Dén.: - 69 m Bathonien
Ce beau gouffre, petite classique du secteur, se situe à environ 1500 mètres à l'Est d'ACCOLANS dans la partie Nord du Bois de la Combe Ainée et dans une propriété privée plantée de sapins.
La première exploration de cette cavité est due à P. CONTEJEAN du GS DOUBS en 1932. En 1943, le SC VESOUL découvre et explore la quasi totalité de l'actif et en 1970, le même club, explore une suite jusqu'à une zone noyée. En 1975, le GS CLERVAL découvre après désobstruction un affluent et 55 mètres de nouvelles galeries. Depuis cette date, à notre connaissance, aucune suite notable n'est découverte dans cette cavité qui est loin, il est vrai, d'être surfréquentée.
C'est à flanc de coteau que s'ouvre au ras du sol un orifice de 1,50 x 1 m de section qui donne accès à une belle verticale de 37 mètres avec un puits en éteignoir assez vaste. A moins 27 mètres, il est possible en pendulant d'atteindre un palier latéral qui permet en longeant une corniche dans le flanc du puits de visiter une partie concrétionnée. A la base du puits d'entrée, un méandre avec des blocs coincés donne accès après quelques mètres à un nouveau puits de 13 mètres très arrosé par temps de pluie. Dans le fond et à la cote moins 56 mètres, on rencontre une galerie active pénétrable sur 35 mètres à l'amont jusqu'à un siphon et à l'aval le cours d'eau peut être suivi sur une distance de 800 mètres. Ce parcours se fait au début dans une diaclase étroite surmontée ça et là de vastes cheminées affluentes très arrosées par temps pluvieux. La suite emprunte un conduit plus large mais entrecoupé de passages bas pouvant poser des problèmes par temps de crues. Cette galerie possède de très belles formes d'érosion, témoins de l'action de l'eau, très importante dans ce réseau. Sur la fin, la galerie s'amenuise dans ses dimensions et se trouve entrecoupée de voûtes basses, voire mouillantes, franchissables que par temps sec prolongé. A 800 mètres de la base des puits d'entrée, une zone noyée termine la cavité et la cote NGF de cet endroit enlève tout espoir de découvrir une suite exondée. En effet, la cote du terminus de ce gouffre est la même que le regard noyé dit "de la Combe du Creux" situé plus au Sud sur GENEY. Des tentatives de plongées ont été faites au siphon amont du Gouffre de Combe Ainée (P. TRESSE, GSD), mais sans que celles-ci permettent de poursuivre l'exploration, la galerie noyée étant trop étroite.

25 février 2018, Gouffre de Combe Ainée à Accolans (25)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires